dimanche 16 juin 2019

Semaine 24: ALDOUS HARDING - Designer (2019)


J'en reste bouche bée. Devant tant de talent, tant de beauté et tant d'indifférence.
On se réveille les amis: Aldous Harding est certainement l'artiste la plus importante de ces 5 dernières années. Si vous passez à coté de la néo-zélandaise, il ne faudra pas venir pleurer, ce blog vous aura pourtant prévenu.

Après son sublime second album, Party, sorti en 2017, Aldous est de retour et, bonne nouvelle, semble aller mieux. Il y a de la lumière dans Designer, de la bonne humeur, un peu de pop, voire même de la bossa (sur le titre éponyme), des refrains chewing-gum (Zoo Eyes, rappelant Cate le Bon), des arrangements subtils, discrets, mais passionnants.

Et puis toujours cette voix, à damner tous les saints de la terre. Parfois grave (écoutez le dernier titre, Pilot), parfois pop et légère (le single The Barrel), parfois les deux comme sur l'incroyable Zoo Eyes, véritable montagne russe émotionnelle.

En 40 minutes, Aldous Harding propose un album ensorcelant, d'une fragilité touchante, humain et donc indispensable. Un peu comme celui de Jessica Pratt, mais en plus ardent et ambitieux. Un album touche à tout absolument magnifique.
Et moi, je n'en reviens toujours pas du talent de cette chanteuse.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ ALDOUS HARDING.....Designer
2/ MERCURY REV.....Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited 
3/ JESSICA PRATT.....Quiet Signs
4/ BILL PRITCHARD.....Midland Lullabies
5/ PIROSHKA.....Brickbat
6/ GRAND VEYMONT.....Grand Veymont
7/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
8/ BEIRUT.....Gallipoli
9/ RUSTIN MAN.....Drift Code
10/ CHRIS COHEN.....Chris Cohen
11/ GEMMA RAY.....Psychogeology
12/ ROBERT FORSTER.....Inferno
13/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
14/ LE SUPERHOMARD.....Meadow Lane Park
15/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
16/ FOXWARREN.....Foxwarren
17/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
18/ MANDOLIN ORANGE.....Tides of a Teardrop
19/ JULIANA HATFIELD.....Weird
20/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
21/ STILL CORNERS.....Slow Air
22/ TOY.....Happy In The Hollow
23/ HJALTE ROSS.....Embody
24/ POND.....Tasmania

samedi 15 juin 2019

Semaine 23: CHRIS COHEN - Chris Cohen (2019)


En matière de pop lysergique teintée de psychédélisme, Chris Cohen est certainement aujourd’hui l’un de ses meilleurs représentants, avec l'ami batave Jacco Gardner.
Son nouvel album, l’éponyme Chris Cohen, en est une nouvelle preuve, un vrai petit bonbon acidulé, écrasé par une chaleur fantasmée et puisant allègrement dans la tradition anglaise de l’art ultra colorée du kaléidoscope, comme chez Lewis Carroll ou Kevin Ayers
Un comble quand on y pense car Chris Cohen est... Californien !

Song They Play ou Green Eyes montre que Chris Cohen est en forme, notamment avec cette basse souvent mixée en avant et dopant chaque morceau, ainsi que les arrangements finement ouvragés (cuivres, piano jouet, guitare fuzz…). Les mélodies sont au diapason, assez entêtantes, et comme d’habitude, Chris Cohen plie ce nouvel album en 35 minutes, durée parfaite, évitant la lassitude.

Alors bien sûr, l’effet de surprise de As If Apart, dans mes albums de l’année en 2016, est passé. Mais l’excellence de la discographie de Chris Cohen est à souligner, tant la constance est rare de nos jours. Ce nouvel album est charmant, contagieux et m’accompagnera tout cet été, c'est sûr.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ MERCURY REV.....Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited 
2/ JESSICA PRATT.....Quiet Signs
3/ BILL PRITCHARD.....Midland Lullabies
4/ PIROSHKA.....Brickbat
5/ GRAND VEYMONT.....Grand Veymont
6/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
7/ BEIRUT.....Gallipoli
8/ RUSTIN MAN.....Drift Code
9/ CHRIS COHEN.....Chris Cohen
10/ GEMMA RAY.....Psychogeology
11/ ROBERT FORSTER.....Inferno
12/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
13/ LE SUPERHOMARD.....Meadow Lane Park
14/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
15/ FOXWARREN.....Foxwarren
16/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
17/ MANDOLIN ORANGE.....Tides of a Teardrop
18/ JULIANA HATFIELD.....Weird
19/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
20/ STILL CORNERS.....Slow Air
21/ TOY.....Happy In The Hollow
22/ HJALTE ROSS.....Embody
23/ POND.....Tasmania

samedi 1 juin 2019

Semaine 22: BILL PRITCHARD - Midland Lullabies (2019)


Bill Pritchard est-il l'un des meilleurs compositeurs de pop-songs de ces trente dernières années ?
Très sérieusement, je pense qu' on est en droit de se le demander, tant sa discographie regorge de classiques absolus. 
Et son nouvel album, l'excellent Midland Lullabies, ne fera que confirmer mon interrogation.

En 1989, Bill Pritchard sort son 3eme album, Three Months, Three Weeks and two days, produit par Etienne Daho. Chef d'oeuvre.
En 1991, il compose Jolie. Chef d'oeuvre.
Puis Bill se fait plus discret, mais fait son come-back en 2014 avec A Trip To The Coast. Chef d'oeuvre.

Et à l'écoute de Iolanda, Tricksey, Lanterns ou Garibaldi, je ne suis pas loin de penser que Midland Lullabies est un nouveau chef d'oeuvre. Car sur ce disque, il n'y a pas une seule mélodie faiblarde, pas une chanson en dedans, tout est merveilleusement composé, arrangé. Même les interludes au piano sont exquis.
Bill Pritchard est sans doute le dernier représentant d'une pop classe et lettrée. Avec Lloyd Cole, Martin Newell et Robert Forster. Et son disque se chante à tue tête à chaque instant de la journée.

Bill Pritchard est il l'un des meilleurs compositeurs de ses 30 dernières années ? 
La réponse est évidente: oui.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ MERCURY REV.....Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited 
2/ JESSICA PRATT.....Quiet Signs
3/ BILL PRITCHARD.....Midland Lullabies
4/ PIROSHKA.....Brickbat
5/ GRAND VEYMONT.....Grand Veymont
6/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
7/ BEIRUT.....Gallipoli
8/ RUSTIN MAN.....Drift Code
9/ GEMMA RAY.....Psychogeology
10/ ROBERT FORSTER.....Inferno
11/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
12/ LE SUPERHOMARD.....Meadow Lane Park
13/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
14/ FOXWARREN.....Foxwarren
15/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
16/ MANDOLIN ORANGE.....Tides of a Teardrop
17/ JULIANA HATFIELD.....Weird
18/ STILL CORNERS.....Slow Air
19/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
20/ TOY.....Happy In The Hollow
21/ HJALTE ROSS.....Embody
22/ POND.....Tasmania


samedi 25 mai 2019

Semaine 21: GEMMA RAY - Psychogeology (2019)


En 2016, l'Anglaise Gemma Ray sortait un disque formidable, The Exodus Suite, que je plaçais en fin d'année dans mon top 10, totalement séduit par ses chansons complexes.
3 ans plus tard, voici enfin la suite, son huitième album, baptisé Psychogeology, et mon idylle avec Gemma n'est pas prêt de s'arrêter.

Psychogeology est un album moins facile que The Exodus Suite, plus personnel, avec des mélodies imbriquées les unes dans les autres, un album difficile à saisir, mais du coup passionnant et très long en bouche.
Musicalement, Gemma ne change pas grand chose: sa pop légèrement psyché se teinte de douces réminiscences progressives anglaises des années 70 (on devine des clins d’œil à Kevin Ayers ou Pink Floyd, mais aussi au folk britannique sous acide, surtout quand un orgue dessine des volutes célestes sur In Colour).

Disque ambitieux, Psychogeology pourrait réconcilier les fans de Lorde avec ceux d'Emma Pollock. Et donc, dans un monde parfait, Gemma serait une star, la nouvelle Suzanne Vega
Dans un monde qui aurait du goût, du temps. Ouais oublions...


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ MERCURY REV.....Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited 
2/ JESSICA PRATT.....Quiet Signs
3/ PIROSHKA.....Brickbat
4/ GRAND VEYMONT.....Grand Veymont
5/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
6/ BEIRUT.....Gallipoli
7/ RUSTIN MAN.....Drift Code
8/ GEMMA RAY.....Psychogeology
9/ ROBERT FORSTER.....Inferno
10/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
11/ LE SUPERHOMARD.....Meadow Lane Park
12/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
13/ FOXWARREN.....Foxwarren
14/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
15/ MANDOLIN ORANGE.....Tides of a Teardrop
16/ JULIANA HATFIELD.....Weird
17/ STILL CORNERS.....Slow Air
18/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
19/ TOY.....Happy In The Hollow
20/ HJALTE ROSS.....Embody
21/ POND.....Tasmania

samedi 18 mai 2019

Semaine 20: PIROSHKA - Brickbat (2019)


Je viens des années 90. Ma construction musicale est entièrement due à la Brit Pop, au Shoegaze, à Madchester, mais aussi au Grunge et à l'Americana.
Alors, lorsque Miki, la chanteuse de Lush, réunit autour d'elle le bassiste des Modern English, le guitariste de Moose et le batteur d'Elastica, je suis à deux doigts de faire une syncope: je tiens là un super groupe des années 90.

Et stupeur, ce groupe baptisé Piroshka sort un premier album formidable, très réussi, intitulé Brickbat et plus belle machine à remonter le temps de l'année.
Car ce qui pendait au nez de Miki et ses boys, c'était de pondre un disque anecdotique, vite écouté vite oublié. Or il n'en est rien. Brickbat comporte même plusieurs perles de pop anglaises.

On démarre avec This Must Be Bedlam, hymne punk-pop immense, avec son rythme emprunt de ska. Le titre fait mouche et prépare le terrain pour LA chanson de Piroshka: Village of the Damned.
Immense chanson pop à trompette (et Dieu sait que J'ADORE la trompette), Village of the Damned est une chanson folle qui restera comme un grand moment pop de l'année. Notamment son final, génial.

Et surprise, la suite est d'excellent tenue, surtout sur les chansons vitaminées (What's next, et sa grosse basse ou le final à plein pot à la Lush de Hated By the Power that Be).
Miki a réussi haut la main son come back et j'en suis tout transi d'amour.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ MERCURY REV.....Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited 
2/ JESSICA PRATT.....Quiet Signs
3/ PIROSHKA.....Brickbat
4/ GRAND VEYMONT.....Grand Veymont
5/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
6/ BEIRUT.....Gallipoli
7/ RUSTIN MAN.....Drift Code
8/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
9/ ROBERT FORSTER.....Inferno
10/ LE SUPERHOMARD.....Meadow Lane Park
11/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
12/ FOXWARREN.....Foxwarren
13/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
14/ MANDOLIN ORANGE.....Tides of a Teardrop
15/ JULIANA HATFIELD.....Weird
16/ STILL CORNERS.....Slow Air
17/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
18/ TOY.....Happy In The Hollow
19/ HJALTE ROSS.....Embody
20/ POND.....Tasmania

mercredi 8 mai 2019

Semaine 19: BEIRUT - Gallipoli (2019)


Longtemps Beirut a été l'un de mes groupes favoris, le temps de quelques chansons intouchables (Postcards from Italy, Nantes). Puis le groupe a sorti quelques albums plus fades, sans surprise.
C'est donc avec une immense joie que je retrouve Zach Condon à nouveau en forme, pour un nouvel excellent album, peut être même l'un de ses meilleurs.

Car Gallipoli revient aux sources de la musique de Beirut (ce curieux mélange de lo-fi, de musique des Balkans et de folk). pour le sublimer. Le premier titre en est une formidable preuve: When I Die est construit autour d'une trompette bourrée de reverb et une mélodie poignante. C'est magnifique et When I Die est certainement le plus beau morceau de Beirut à ce jour.

Mais ce qui fait de Gallipoli un grand album, c'est que toutes les autres chansons sont au diapason de When I Die, notamment le titre éponyme. Ou Gauze für Zah, ou Corfu.
A nouveau articulé autour de la trompette, instrument fétiche de Beirut, Gallipoli est un bel album doucement mélancolique, au spleen délicat et très attachant.  
Un retour brillant.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ MERCURY REV.....Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited 
2/ JESSICA PRATT.....Quiet Signs
3/ GRAND VEYMONT.....Grand Veymont
4/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
5/ BEIRUT.....Gallipoli
6/ RUSTIN MAN.....Drift Code
7/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
8/ ROBERT FORSTER.....Inferno
9/ LE SUPERHOMARD.....Meadow Lane Park
10/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
11/ FOXWARREN.....Foxwarren
12/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
13/ MANDOLIN ORANGE.....Tides of a Teardrop
14/ JULIANA HATFIELD.....Weird
15/ STILL CORNERS.....Slow Air
16/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
17/ TOY.....Happy In The Hollow
18/ HJALTE ROSS.....Embody
19/ POND.....Tasmania

samedi 4 mai 2019

Semaine 18: LE SUPERHOMARD - Meadow Lane Park (2019)


Le début du premier album de Le SuperHomard, Meadow Lane Park, est un pur enchantement.
L'ouverture instrumentale, d'une formidable délicatesse, évoque Francois de Roubaix et d'autres orfèvres de musique de films.
Puis Springtime, ritournelle pop imparable, provoque chez moi félicité et allégresse.

Ce ravissement, je l'avais déjà éprouvé en écoutant Dorian Pimpernel, autre groupe français important, dont la pop psychédélique rappelle celle de SuperHomard. Sophistiquée, mélodique, parfaitement orchestrée et ultra-pop (Paper Girl est un tube classieux), Meadow Lane Park est un premier album très réussi, parfait pour le printemps ou l'été.

Seul bémol (mais le groupe n'y peut rien): j'entends parfois des analogies entre ce groupe et les merveilleux Left Banke. Ne nous emballons pas, ce n'est pas parce que vous glissez un peu de clavecin dans vos chansons que vous pouvez prétendre tutoyer les maîtres de la Sunshine Pop.
Laissons le temps au SuperHomard de confirmer tout le bien que nous pensons de cet album et voir comment évoluera cette belle pop, riche en références. C'est déjà très bien.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ MERCURY REV.....Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited 
2/ JESSICA PRATT.....Quiet Signs
3/ GRAND VEYMONT.....Grand Veymont
4/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
5/ RUSTIN MAN.....Drift Code
6/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
7/ ROBERT FORSTER.....Inferno
8/ LE SUPERHOMARD.....Meadow Lane Park
9/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
10/ FOXWARREN.....Foxwarren
11/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
12/ MANDOLIN ORANGE.....Tides of a Teardrop
13/ JULIANA HATFIELD.....Weird
14/ STILL CORNERS.....Slow Air
15/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
16/ TOY.....Happy In The Hollow
17/ HJALTE ROSS.....Embody
18/ POND.....Tasmania



samedi 27 avril 2019

Semaine 17: GRAND VEYMONT - Grand Veymont (2019)


Un choc. Et de l'incrédulité.
C'est ce que j'ai ressenti en entendant pour la première fois le sublime Je Cours Avant Après de Grand Veymont sur leur nouvel album éponyme.
13 minutes et 27 secondes de folie indescriptible. Un titre qui commence avec un gimmick vaguement motorik à la Neu! mais à l'efficacité redoutable, puis une seconde phase totalement cosmique portée par un orgue foutant les chocottes, comme dans un giallo italien, puis un retour tranquille sur terre, presque hédoniste. 
C'est tout cela, Je Cours Avant Après, et c'est que j'ai entendu de mieux cette année, sans discussion possible.

Ensuite le duo français ne baisse pas la garde et livre 3 autres chansons de plus de 5 minutes dont l'excellent L'Odyssée du Petit Parleur qui rappelle clairement les merveilleux Midget !.
En 4 chansons, Grand Veymont propose un disque d'une audace folle, un disque fascinant vers qui je reviens tous les jours, un disque aussi beau que sa pochette et les belles montagnes du Vercors.

Un disque en altitude donc, très haut. Et qui restera déjà pour moi l'un des sommets de cette année 2019.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ MERCURY REV.....Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited 
2/ JESSICA PRATT.....Quiet Signs
3/ GRAND VEYMONT.....Grand Veymont
4/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
5/ RUSTIN MAN.....Drift Code
6/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
7/ ROBERT FORSTER.....Inferno
8/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
9/ FOXWARREN.....Foxwarren
10/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
11/ MANDOLIN ORANGE.....Tides of a Teardrop
12/ JULIANA HATFIELD.....Weird
13/ STILL CORNERS.....Slow Air
14/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
15/ TOY.....Happy In The Hollow
16/ HJALTE ROSS.....Embody
17/ POND.....Tasmania

mercredi 24 avril 2019

Semaine 16: MANDOLIN ORANGE - Tides of a Teardrop (2019)


Le nouvel album country-folk du duo américain Mandolin Orange a un pouvoir évocateur incroyable: dès les premières notes de l'excellent Golden Embers, vous êtes propulsés dans la campagne américaine, sous une chaleur écrasante. 
Au loin passe un vieux pick-up Ford bringuebalant. Un papy somnole sur son rocking-chair et vous êtes presque sur d'avoir entendu un serpent sonnette.

C'est tout cela Mandolin Orange, de chouettes chansons country qui ne révolutionneront pas notre paysage musical, mais ont le mérite de nous dépayser d'un coup de guitare slide.
Les voix s'entremêlent, Into the Sun rappelle les Cowboy Junkies, c'est un disque parfait pour un dimanche matin ou pour somnoler après un déjeuner en famille, pendant un week-end ensoleillé.

C'est l'Amérique un peu perdue mais qu'on aimera toujours, malgré ses contradictions, ses excès, son repli sur soi, et sa vue basse.
C'est un bel album country pour 2019, et cela suffit pour l'instant à mon bonheur.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ MERCURY REV.....Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited 
2/ JESSICA PRATT.....Quiet Signs
3/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
4/ RUSTIN MAN.....Drift Code
5/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
6/ ROBERT FORSTER.....Inferno
7/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
8/ FOXWARREN.....Foxwarren
9/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
10/ MANDOLIN ORANGE.....Tides of a Teardrop
11/ JULIANA HATFIELD.....Weird
12/ STILL CORNERS.....Slow Air
13/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
14/ TOY.....Happy In The Hollow
15/ HJALTE ROSS.....Embody
16/ POND.....Tasmania


dimanche 14 avril 2019

Semaine 15: ROBERT FORSTER - Inferno (2019)


Il y a le commun des mortels et il y a Robert Forster, ancien membre fondateur des Go-Betweens et artiste d'une classe absolue.
Depuis la mort de Grant McLennan il y a 13 ans déjà, Robert Forster veille sur l'héritage des Go-Betweens et assure sa continuité à travers plusieurs albums solo de très belle facture. Inferno, qui vient de sortir, en est la nouvelle preuve.

Car Robert Forster a une très jolie plume et sait composer des chansons rock de moins de 3 minutes et faisant mouche. Sur Inferno, on trouve des clins d'oeils au Velvet Underground (Inferno (Brisbane in Summer)), à Jonathan Richman (Life has turned a page) et bien sur aux Go-Betweens (Crazy Day on the Day Of Judgement en est un bel exemple).

Artiste à part, inclassable, mais précieux et incontournable, Robert Forster est une figure tutélaire en Australie pour de nombreux groupes locaux. Et c'est parfaitement légitime tant il a réussi à dessiner un certain rock cool et lettré, unique en son genre.
La grande classe donc.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ MERCURY REV.....Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited 
2/ JESSICA PRATT.....Quiet Signs
3/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
4/ RUSTIN MAN.....Drift Code
5/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
6/ ROBERT FORSTER.....Inferno
7/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
8/ FOXWARREN.....Foxwarren
9/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
10/ JULIANA HATFIELD.....Weird
11/ STILL CORNERS.....Slow Air
12/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
13/ TOY.....Happy In The Hollow
14/ HJALTE ROSS.....Embody
15/ POND.....Tasmania




samedi 6 avril 2019

Semaine 14: POND - Tasmania (2019)


Le rock psychédélique est un genre très casse-gueule: il ne suffit pas d'empiler des guitares avec du reverb, ou d'étirer son titre sur 10 minutes pour devenir les dignes héritiers des Doors.
Tame Impala ou Woods l'ont bien compris en injectant dans leur pop psyché un peu de krautrock et surtout un ingrédient indispensable, oh trois fois rien: des mélodies.

Pond, groupe psyché australien, sort son 8 album, Tasmania, et semble au contraire ne pas avoir du tout retenu la leçon de ses copains. Le groupe empile tous les tics de la pop psyché (voix éraillée, guitares planantes, claviers cosmiques) mais a oublié en chemin les chansons.
Du coup on entend de petites vignettes sonores dans un incroyable gloubiboulga, impossible de retenir quoique ce soit (flagrant sur Selené), et on finit par un mal de crâne terrible.

Tasmania est soit disant l'album le plus accessible à ce jour de Pond. Je ne comprends pas en quoi.
Pour moi, c'est juste un brouet sans queue ni tête, difficile à digérer.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ MERCURY REV.....Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited 
2/ JESSICA PRATT.....Quiet Signs
3/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
4/ RUSTIN MAN.....Drift Code
5/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
6/ FOXWARREN.....Foxwarren
7/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
8/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
9/ JULIANA HATFIELD.....Weird
10/ STILL CORNERS.....Slow Air
11/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
12/ TOY.....Happy In The Hollow
13/ HJALTE ROSS.....Embody
14/ POND.....Tasmania




samedi 30 mars 2019

Semaine 13: JESSICA PRATT - Quiet Signs (2019)


Le troisième album de l'américaine Jessica Pratt, Quiet Signs, s'ouvre sur une petite ritournelle au piano à la Satie. Puis Jessica reprend son thème à la guitare folk pour son deuxième titre, As the World Turns, puis elle se met à chanter et le temps s'arrête, suspendu.
Cela durera à peine 30 minutes (28 minutes exactement), trente minutes de pure douceur, de grâce, de délicatesse.

Pour accomplir ce prodige, Jessica Pratt a un puissant sortilège: sa voix unique.
J'ai rarement l'occasion de m'attarder sur le grain de certaines voix féminines: ici, il le faut. Car Jessica a une voix enfantine assez fascinante, un peu comme Alison Shaw des Cranes. Une voix que vous reconnaîtrez entre mille, totalement envoûtante.

Mais cela ne suffit pas à faire un bon disque, Jessica le sait. Alors elle a composé plusieurs ritournelles folk ultra mélodiques, divinement arrangées, légèrement lysergiques comme sur Fare Thee Well.
Quiet Signs est un petit bijou, un petit diamant à chérir. Décidément 2019 s'emballe, et c'est chouette.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ MERCURY REV.....Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited 
2/ JESSICA PRATT.....Quiet Signs
3/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
4/ RUSTIN MAN.....Drift Code
5/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
6/ FOXWARREN.....Foxwarren
7/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
8/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
9/ JULIANA HATFIELD.....Weird
10/ STILL CORNERS.....Slow Air
11/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
12/ TOY.....Happy In The Hollow
13/ HJALTE ROSS.....Embody

samedi 23 mars 2019

Semaine 12: MERCURY REV - Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited (2019)


Après avoir connu la gloire avec le fantastique Deserter's Songs, Mercury Rev traverse depuis plusieurs années un désert qui me semblait interminable, tant j'aime ce groupe.
On connait les talents d'arrangements de la bande à Grasshopper et de ce fait, les revoir revisitant le sublime The Delta Sweete de Bobbie Gentry promettait énormément.

Réglons tout de suite la piètre question de savoir si cet album est mieux ou moins bien que l'original: il est différent. Car là où Bobbie Gentry puisait dans le Blues et la Country son inspiration pour composer son chef d'oeuvre, Mercury Rev a l'intelligence de ne pas faire un copier coller et d'envoyer The Delta Sweete dans le cosmos psychédélique qui leur plait tant, porté par un mur du son spectorien diabolique et des invitées à tomber à la renverse.

Car l'immense réussite de Mercury Rev est d'avoir su s'entourer des meilleurs chanteuses folk actuelles. Accrochez vous: Hope Sandoval, Marissa Nadler, Laetitia Sadier, Beth Orton et Norah Jones sont de la partie. Et le résultat est à faire pleurer n'importe quel cœur de pierre.

Tout est extraordinaire de justesse et de finesse, notamment Tobacco Road de ma petite fée chérie norvégienne Susanne Sundfør ou le démentiel Sermon, un des sommets de Bobbie, ici lyrique à souhait avec Margo Price.

Bobbie Gentry avait composé pour son Delta Sweete des chansons intemporelles. Mercury Rev lui rend hommage et sublime chaque chanson. 
C'est déjà l'un de mes disques de l'année 2019.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ MERCURY REV.....Bobbie Gentry's The Delta Sweete Revisited 
2/ RUSTIN MAN.....Drift Code
3/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
4/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
5/ FOXWARREN.....Foxwarren
6/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
7/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
8/ JULIANA HATFIELD.....Weird
9/ STILL CORNERS.....Slow Air
10/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
11/ TOY.....Happy In The Hollow
12/ HJALTE ROSS.....Embody

samedi 16 mars 2019

Semaine 11: TOY - Happy In The Hollow (2019)


Après des débuts tonitruants, notamment avec le génial Join the Dots sorti en 2013, les Anglais de TOY semblent être rentrés dans le rang.
Certes, ce quatrième album, Happy In The Hollow, offre toujours son lot de chansons à guitares psychés teintées de rythme krautrock, mais justement je constate peu d'évolution dans leur musique et ai un peu l'impression d'écouter le même album depuis leur début.

Pourquoi The Horrors, dans le même style, arrive encore à me surprendre alors que TOY semble s'embourber dans une éternelle même posture ?
Bien sur, j'exagère un peu car certains morceaux arrivent encore à mélanger avec habileté rythmes motorik et guitares incandescentes (Jolt Awake). Mais il y a aussi des morceaux interminables (The Willo ou Last Warmth of the Day), sans aucune énergie (Mechanism ou You Make Me Forget Myself).

La musique de TOY semble tourner à vide, sans grande inspiration.
Les amis, prenez des vacances, ressourcez vous, je pense que vous en avez besoin.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ RUSTIN MAN.....Drift Code
2/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
3/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
4/ FOXWARREN.....Foxwarren
5/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
6/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
7/ JULIANA HATFIELD.....Weird
8/ STILL CORNERS.....Slow Air
9/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
10/ TOY.....Happy In The Hollow
11/ HJALTE ROSS.....Embody

samedi 9 mars 2019

Semaine 10: RUSTIN MAN - Drift Code (2019)


Alors que je reste encore sous le choc de la mort de Mark Hollis, je pense que la meilleure façon de lui rendre hommage aujourd'hui est d'écouter le formidable nouvel album de Rustin Man, Drift Code.
Car derrière Rustin Man se cache Paul Webb, ancien bassiste de Talk Talk et donc précieux disciple de Mark Hollis.

Après un premier album folk avec Beth Gibbons, Out of Season, Rustin Man sort enfin un vrai album solo où il peut s'exprimer et montrer l'étendue de sa culture musicale et ses marottes.
Sa principale source d'inspiration demeure Robert Wyatt et on pense énormément à lui en écoutant Drift Code, notamment sur le bouleversant Brings Me Joy.

Pour le coté psyché anglais, on pense à Kevin Ayers et pour le coté dingo-cabaret de certains morceaux, impossible de ne pas rapprocher cette oeuvre de celle de Paul Roland.
Drift Code est donc un disque typiquement anglais, mêlant le progressif, le folk et les leçons de l'école de Canterbury. C'est un disque érudit, pas facile d'accès, mais passionnant (Our Tomorrows est ce que j'ai écouté de plus beau pour l'instant en 2019), avec de merveilles harmonies et orchestrations. Un disque qui touche le plus profond de mon âme.

C'est donc un disque qui perpétue l'héritage de Talk Talk. Mark Hollis a du apprécié ce disque juste avant de nous quitter.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ RUSTIN MAN.....Drift Code
2/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
3/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
4/ FOXWARREN.....Foxwarren
5/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
6/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
7/ JULIANA HATFIELD.....Weird
8/ STILL CORNERS.....Slow Air
9/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
10/ HJALTE ROSS.....Embody


samedi 2 mars 2019

Semaine 9: SHARON VAN ETTEN - Remind Me Tomorrow (2019)


Remind me Tomorrow, le 5ème album de l'Américaine Sharon Van Etten, est un disque intrigant, autant que sa curieuse pochette.
Très rock, Sharon se pose en cousine moins dark de  Chelsea Wolfe ou de Shannon Wright: même tension dans ses chansons, même son lourd et dense, même atmosphère sombre et inquiétante (Memorial Day est très réussi dans le genre).

Remind me Tomorrow est un disque qui prend aux tripes, un disque un peu étouffant mais assez remarquable par ses arrangements et ses choix mélodiques.
Du coup, c'est un disque plutôt accessible, mais qui ne vous laissera aucun répit, comme le rythme martial de Comeback Kid en atteste. On est loin d'une certaine insouciance pop: Sharon Van Etten a les deux pieds dans le bitume urbain, et ça ne rigole pas des masses.

Alors que l'actualité est de plus en plus sombre, je trouve que Remind Me Tomorrow en est la BO parfaite, un disque fortement inscrit dans son époque, un album presque cathartique avec le petit rayon de lumière final, Stay.
Un beau disque, tout simplement.


TOP 52 MOUVANT - ANNÉE 2019 - PLAYTIME:

1/ DEERHUNTER.....Why Hasn't Everything Already Disappeared ?
2/ SHARON VAN ETTEN.....Remind me Tomorrow
3/ FOXWARREN.....Foxwarren
4/ ART BRUT.....Wham! Bang! Pow! Let’s Rock Out!
5/ SWERVEDRIVER.....Future Ruins
6/ JULIANA HATFIELD.....Weird
7/ STILL CORNERS.....Slow Air
8/ ANGELO DE AUGUSTINE.....Tomb
9/ HJALTE ROSS.....Embody